banniere12

Stress oxydatif

Le stress oxydatif est un sujet autant complexe qu’important. De son équilibre dépend la protection de nos cellules, de leur ADN et de leur membrane. Pour bien comprendre ce mécanisme, il est nécessaire de définir les deux protagonistes impliqués.

Les agents agressants sont les radicaux libres. Il s’agit notamment de molécules d’oxygène issues de la fabrication d’énergie dans nos cellules ainsi que de divers facteurs extérieurs, comme le résume le shéma ci-dessous. Ses agents agressants sont également utilisés à bon escient, par exemple, par notre système immunitaire lorsqu’il souhaite détruire un micro-organisme néfaste.

Les antioxydants ont un effet de neutralisation envers les radicaux libres. Ils peuvent se lier à eux et les rendre inoffensifs. Nos cellules sont capables de fabriquer des enzymes antioxydantes, pour autant qu’elles aient suffisamment de zinc, de cuivre et de sélénium à disposition. Mais l’alimentation a un rôle majeur dans la lutte contre le stress oxydant, car les vitamines C et E, ainsi que les pigments colorés comme le béta-carotènes, le resvératrol, les anthocianes, etc., agisssent en synergie pour neutraliser les radicaux libres. L’assiette devrait donc apporter des aliments de toutes les couleurs pour couvrir les besoins en différents antioxydants.

Lorsque l’équilibre entre radicaux libres et antioxydants est rompu des dommages cellulaires apparaissent, les cellules vieillissent plus rapidement et les maladies chroniques peuvent commencer à s’installer.

Une alimentation saine, diversifiée et vivante est la priorité pour protéger notre organisme. En parallèle, il faut éviter de cumuler les facteurs de stress oxydatifs. Dans certaines circonstances, la prise de compléments alimentaires antioxydants peut s’avérer nécessaire, par exemple en cas de maladie chronique, dans les suites de radiothérapie, chez les fumeurs qui n’arrivent pas à s’abstenir, etc.

causes de stress oxydatif