banniere9

Sang vivant – Sang oxydé

L’examen du sang vivant est pratiqué directement au cabinet. Une goutte de sang est prélevée au bout du doigt et mise sous un microsope à fond noir, puis agrandit 1000 fois. Cet analyse donne un vision du terrain biologique, de l’état de santé global. En quelques minutes d’observation, il est possible de vérifier s’il y a une concordance biologico-clinique, si le sang raconte la même chose que les symptômes, si les hypothèses élaborées sont cohérentes avec l’image observée.

L’analyse du sang vivant, ou live blood analysis, est une approche qualitative plus que quantitative. Par exemple, elle ne permet pas de mesurer un taux précis d’hémoglobine ou de ferritine, mais elle peut montrer des indices d’anémie ou de carence en fer.

Cet examen permet en quelques minutes de voir l’évolution du terrain et de confirmer si le traitement semble efficace et que l’état de santé prend la bonne direction.

L’examen du sang oxydé consiste à placer une goutte de sang capillaire sous un microscope à fond clair et agrandit 40 fois. L’image fournie permet de percevoir des informations complémentaires au sang vivant.

Ces deux techniques relativement anciennes sont malheureusement très peu pratiquées en Suisse et en France. Par contre, elles sont encore bien implantées en Allemagne, au Canada et même dans certaines cliniques holistiques en Asie. Elles sont simples, rapides et donnent de précieuses informations sur l’évolution du terrain ainsi que des indices de maladies sous-jacentes qu’il faudra rechercher.