banniere8

Nutrition

Le domaine de la nutrition est extrêmement complexe et comporte des modèles très différents, chacun persuadé de détenir la vérité. Mais une chose est sûre et met tous les nutritionnistes d’accord : « La manière dont nous mangeons actuellement est source de maladie ».

Il est essentiel de tenir compte du problème de santé publique que représente l’alimentation moderne dénaturée et intoxiquée par de nombreux produits chimiques de toutes sortes, comme les pesticides, les insecticides, les antibiotiques et les vaccins donnés aux animaux, etc.

Avant de chercher le modèle alimentaire qui convient à chacun, il importe d’intégrer des notions de bases d’une alimentation saine. L’agriculture bio n’est pas un effet de mode. C’est l’alimentation de base que l’humanité à consommée pendant des millions d’années !

La deuxième étape est de réintroduire une proportion de végétaux suffisantes pour apporter les nutriments essentiels, commes les vitamines et les minéraux, afin que les cellules reçoivent le carburant indispensable. Mais également une quantité suffisante de protéines de bonne qualité.

Ensuite, les changements alimentaires peuvent être proposés individuellement, en fonction de l’objectif à atteindre. Ces réformes alimentaires sont discutées, « négociées », mises en place par étapes en fonction des besoins et possibilités de chacun. Lorsque la maladie est sévère, il faut des changements radicaux et rapides. Mais dans la plupart des situations, quelques petits changements progressifs peuvent déjà apporter des améliorations significatives, motivant ainsi pour la suite.

Parmi les modèles de références, l’alimentation Kousmine tient une place centrale. Ce modèle alimentaire est à la fois simple et plein de bon sens. De nombreux ouvrages de recettes rapides et goûteuses peuvent être proposés. Concernant la célèbre crème Budwig, elle ne convient pas à tout le monde, mais elle peut être aisément remplacée par d’autres déjeuners plus individualisés.

L’alimentation selon Seignalet est généralement proposée en cas de pathologies lourdes, notamment auto-immunes. Ce modèle un peu plus restrictif a largement montré son efficacité lorsque l’organisme est profondément encrassé ou lorsque le système immunitaire a dérapé.

Parmi les théories plus récentes, la chrononutrition et la paléonutrition apportent des nouveautés extrêmement intéressantes et efficaces envers certains problèmes de santé.

Des cures, mono-diètes ou jeûnes peuvent être proposés selon les besoins et envie de chacun.

En conclusion, il n’existe pas une alimentation parfaite, mais diverses possibilités qu’ils faut individualiser pour chaque cas. Ce sont les expériences et les résultats positifs qui guident la personne vers SA nutrition idéale et le travail du thérapeute est de l’encourager sur ce chemin.