banniere8

Homéopathie

L’homéopathie a été une méthode thérapeutique révolutionnaire, bien que très controversée, durant tout le 19ème siècle. A cette époque, la chimie n’avait pas encore créé toutes les molécules que nous utilisons actuellement pour soigner.

Elle apportait alors toute une pharmacopée, issu des règnes végétaux, minéraux et animaux, et s’adressait à de très nombreux troubles.

Aux USA, elle a faillit devenir la médecine officielle grâce à ses résultats thérapeutiques supérieurs aux autres traitements de l’époque. Puis la chirurgie a fait des progrès extraordinaires suivi par la chimie et la pharmacologie dont on connaît actuellement la puissance et l’efficacité dans des maladies autrefois incurables.

L’homéopathie se fonde sur le principe que chaque être vivant est animé par une énergie vitale. Lorsque celle-ci se « désaccorde », des symptômes apparaissent formant des maladies. Toutefois, l’homéopathie ne cherche pas à soigner ces symptômes, mais le déséquilibre énergétique sous-jacent.

L’action des remèdes homéopathiques vise à stimuler cette énergie vitale afin de la ramener vers un état d’harmonie.

Pour cela, elle s’intéresse plus à l’énergie d’une plante ou d’un minéral qu’aux molécules qu’ils contiennent. Par ses méthodes spécifiques de préparations, notamment la dilution et la dynamisation, l’homéopathie va extraire et concentrer l’énergie, ou la vibration, contenue dans une substance. Au final, plus un remède homéopathique sera dilué, plus il aura concentré le message vibratoire contenu dans la substance initiale.

L’homéopathie est un outils précieux en médecine fonctionnelle car elle permet de réharmoniser finement la symphonie de l’énergie vitale et la mélodie des organes.